Un petit tour en Slovénie

Située aux confins de l'Italie, de l'Autriche et de la Hongrie, au pied des Alpes, ancienne république fédérée de Yougoslavie, La  Slovénie proclame son indépendance en 1991. En 1992, celle-ci est reconnue par la communauté internationale et en 2004, elle entre dans la CEE.

D'une superficie de 20.253 kms carrés, la Slovénie est divisée en 12 régions administratives avec Ljubljana comme capitale. La langue nationale du pays est le slovène, langue slave mais qui s'écrit avec l'alphabet latin.

Petit pays, la Slovénie offre cependant une grande diversité de paysages : les alpes juliennes au romantisme sauvage et aux sommets gigantesques, les collines garnies de vignobles, les vallées recouvertes d'un tapis de verdure et, ça et là, de meules de foin, les forêts épaisses, les plages de la mer Adriatique ...

(cliquer sur les images pour les agrandir)

 

 

Au coeur des Aples, Bled est, grâce à ses environs, l'une des plus belles cités de vacances. C'est dans cette vieille ville d'eaux de la monarchie austro-hongroise que nous avons choisi de poser nos valises.

Sur le lac d'émeraude semble flotter une île avec, en son milieu, une chapelle. Les alentours de Bled ont un aspect si romantique qu'ils ressemblent à un décor de théatre.

C'est en ces lieux que le président Tito invitait ses hôtes de marque afin de leur montrer un des plus beaux sites de l'ancienne Yougoslavie.

En hiver, la ville se transforme en un paysage enneigé de contes de fées.

 

Vues du lac et des alentours

 

 

 Bled, endroit rêvé pour un séjour, constitue le centre idéal pour découvrir la région. 

 

 

Ljubljana, capitale de la jeune république et l'une des plus petites capitales des pays européens, combine l'harmonie d'une petite ville et les facilités d'une métropole.

Au fil des ans, cette ville s'est dotée d'une importante infrastructure architecturale avec l'académie des sciences et des arts, un opéra, une université et de nombreux théâtres et musées.

Dans la vieille ville, l'atmosphère est plaisante. On peut y flâner tout à loisir. Les maisons aux couleurs pastel et les vieux ponts donnent à cette ville un charme romantique. Cà et là, s'ouvrent de petites places et des espaces verdoyants, avec des bars et des terrasses. Sur les marchés, les paysans vendent leurs fruits et légumes.

De la tour du château, situé sur la colline, le regard admiratif des visiteurs embrasse à la fois les sommets des alpes et la plaine.

 

 

Loskofjaka, située à 23 kms de Ljubljana, est classée monument historique et culturel, en 1987. Elle est l'une des plus belles villes du pays et peut s'enorgueillir de posséder les vestiges médiévaux les mieux préservés de Slovénie.

Au centre de la ville, des rues étroites mènent à l'église Saint-Jacob et à l'hôtel de ville datant du 15ème siècle. D'autres édifices de style baroque complètent ce patrimoine culturel.

Sur la colline, au-dessus de la ville, s'étend le château des Evêques de Friesing.

Skofja Loka est aussi un des centres de ski de la région d'où sont originaires plusieurs sportifs ayant participé à des championnats.

 

 

Pendant la seconde guerre mondiale, la Yougoslavie organisa une résistance armée contre l'occupant allemand.

Avec l'aide de partisans, une doctoresse aménagea un hôpital de fortune afin de mettre à l'abri, les soldats blessés et malades.

Situé à Bolnica-Franja, cet hôpital de partisans est un des mieux conservés de Slovénie. Pour permettre aux soldats clandestins de rester aussi longtemps que le nécessitait leur état, il fut construit au fond d'une gorge, entre bois et montagnes. Le complexe est compsé de treize baraques en bois dont une salle d'opération, une salle de radio, une salle pour invalides et même ... une centrale électrique.

 

 

Le lac Bohinj, le plus grand de Slovénie, est situé à 30 kms au sud-ouest de Bled. Entouré par les alpes juliennes, il s'étend dans la vallée du même nom. La beauté de la nature qui l'entoure et le reflet, dans le lac, des montagnes voisines sont un émerveillement pour le visiteur. Du mont Vogel, accessible par téléphérique, on jouit d'une vue magnifique sur toute la vallée. 

 

 

 Vue du Col de Virsic (1611 m d'altitude). Accessible par une route escarpée, construite en 1916 par les prisonniers russes des troupes austro-hongroises, il est déconseillé de s'y aventurer de nuit, ses 26 lacets la rendant "périlleuse". 

 

 

Kranjska Gora, construite dans un style typique, est une célébre station de sports d'hiver. Elle est proche des trois frontières : italienne, autrichienne et slovène.

Le plus grand tremplin de sauts à ski de Slovénie se trouve à Planica, localité voisine.

 

 

Nous quittons cette région de sports d'hiver pour faire une incursion en Autriche, toute proche.

C'est à Villach que nous allons agrémenter notre après-midi par la découverte de la ville.

 Capitale de la Carinthie, elle est située dans une région montagneuse où les lacs sont nombreux. De plus, la ville possède des thermes et il n'est pas rare de voir les carinthiens se baigner dans les eaux chaudes, même en hiver, alors qu'il neige.

 

 

La Slovénie compte environ 8.000 grottes. Celles de Postojna sont les plus grandes et les plus visitées. Ce site merveilleux, d'une longueur de 20 kms, est parcouru en partie, en petit train sur rail et, en partie, à pied, sur une distance de 5 kms. Le spectacle est fabuleux : des stalagmites et stalactites gigantesques, des concressions aux couleurs variées, des anfractuosités et des dentelures donnent à ce paysage une impression de magie.

Rares habitants de ces grottes, les "proteus anguinus" ou "hommes-poissons", sorte de salamandre translucide et aveugle, vivent dans les eaux obscures des rivières souterraines.

 

 

Près de la frontière italo-slovène, dans une oasis de verdure, se trouve le haras de Lipica. Fondé en 1580, l'ancien haras de la monarchie austro-hongroise est le berceau des nobles chevaux lipizzans du monde. Le haras de Lipica suit la tradition d'élevage et de sélection des chevaux de pure race lipizzane. On y dresse les chevaux de parade à la robe blanche destinés à l'école d'équitation espagnole de Vienne. Ce centre d'élevage possède sa propre école classique d'équitation connue internationalement.

 

 

Ici s'achève notre découverte de la Slovénie. D'autres régions mériteraient le détour mais elles seront le but d'autres voyages peut-être !

 

                                               (Juillet - août 2004)