L'ile de Rhodes

 

Rhodes, l'île du soleil ou l'île rose (ainsi surnommée du fait de l'origine supposée de son nom provenant du grec "Rhodian" qui signifie "rocher rose"  et, aussi probablement, en l'honneur de la nymphe Rhoda, fille de Poséidon, Dieu de la mer et d'Hélios, Dieu du soleil)) est située au sud-est de la mer Egée, entre la Crête et les côtes de l'Asie Mineure.

Elle est la plus grande des îles de l'archipel du Dodécanèse (qui en compte sept) avec une superficie de 1.400 kms².

Son relief est formé, principalement, de collines et de petites montagnes recouvertes de bois de pins.

Le tour de l'île peut être fait par la route qui  est longue de 250 kms.

Le climat subtropical de l'île est sans doute l'un des meilleurs de la Méditerranée avec plus de 300 jours d'ensoleillement par an, des pluies, en général, entre fin novembre et mars et une température clémente toute l'année. La température minimale, en hiver, varie de 5 à 8° (raison pour laquelle, il ne neige jamais à Rhodes) pour atteindre un maximum, en été, voguant entre 35 et 45°. 

Rhodes compte 130.000 habitants dont, à peu près, 65.000 d'entre eux vivent dans la capitale (la ville de Rhodes), l'autre moitié étant disséminée dans les 44 villages pittoresques répartis dans l'île.

La religion officielle est le grec orthodoxe et le catholicisme.

Le grec est la langue officielle  mais l'anglais et l'allemand sont assez couramment parlés.

L'emblème de Rhodes est le cerf.

Les fleurs les plus rencontrées sur l'île sont les hibiscus, les bougainvilliers et les fleurs de liseron sauvage.

Côté mer Egée, le tourisme est développé sur seulement 27 kms (en raison de la présence de nombreux rochers dans l'eau, les plages étant constituées de galets et le vent du nord fouettant ses côtes), tandis que côté Méditerranée, il s'étend sur environ 77 kms (plage de sable fin et mer calme). La saison touristique s'étale du début avril jusqu'à la fin octobre.

 

 

Un peu d'histoire et de culture.

Le passé historique de Rhodes remonte à l'Antiquité et aux époques hellénistes, byzantines et post-byzantines. L'île est habitée par des populations grecques depuis quelque trois mille ans.

Rhodes connut une grande prospérité et devint une province romaine vers l'an 300 avant J.-C.. A l'effondrement de l'empire de Byzance, l'île fut vendue aux Chevaliers hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui, entre le 13ème et le 16ème siècles, érigèrent l'ancienne ville médiévale fortifiée que l'on peut encore admirer aujourd'hui. A partir de 1522, après le siège de Soliman le Maginifique, Rhodes tomba sous la domination de l'empire ottoman et elle le resta jusqu'en 1912, année où elle passa sous la domination de l'Italie, ainsi que les autres îles du Dodécanèse. C'est pendant cette période (entre 1937 et 1940) que furent exécutés de nombreux travaux de génie civil et de restauration des monuments anciens. En 1947, Rhodes et le Dodécanèse furent définitivement restitués à la Grèce.

Le grand port international et le port de plaisance de Rhodes sont situés à Mandraki, site au charme indéniable, célèbre pour ses moulins.

 

 

 

..

 

La vieille ville de Rhodes, admirablement bien restaurée, constitue, à l'heure actuelle, l'un des plus beaux ensembles médiévaux au monde.

Elle a l'avantage d'allier son charme culturel ancien à l'animation de la vie moderne (boutiques, restaurants et vie nocturne).

Vous pourrez y admirer la rue des Chevaliers, la seule datant du 16ème siècle entièrement conservée en Europe. A voir également, les remparts et le palais des Grands Maîtres.

Un petit conseil: pour vous promener dans le vieux Rhodes, évitez de porter des chaussures à talons !

 

   Palais des grands Maîtres 

 

Rue des Chevaliers

 

 

 

L'île offre également de nombreuses possibilités d'excursions.

 

Lindos, village classé monument historique, est connu pour ses vestiges archéologiques et la beauté de ses paysages. Le pittoresque de la ville avec ses ruelles étroites, ses maisons d'une blancheur éclatante, groupées autour d'un rocher au sommet duquel se  trouvent  les ruines de l'acropole  antique avec  son célèbre temple  d' "Athéna Lindia" en font un endroit remarquable. Le voyageur peut y admirer la mer d'un bleu profond qui baigne une crique sablonneuse.

 

             Le village

                                                           L'acropole

 

 

Kamiros, dénommé la "Pompéi grecque", est un site archéologique vieux de plus de 2.500 ans.

 

 

 

 

A Monolithos, au-dessus du rocher, les vestiges d'une ancienne forteresse.

 

 

La mer Egée et la mer Méditerranée se rencontrent à Prassonissi, au sud de l'île. Cette plage est la plus longue et la plus belle de toute l'île. Le phare en est la seule construction. En dehors des grandes marées (qui ont lieu aux mois de décembre - janvier), l'île est accessible en voiture.

 

               La mer Egée

          La mer Méditerranée

 

 La rencontre des deux mers

 

Nous terminons notre voyage par la visite de l'île de Symi, l'île aux éponges et le monastère Saint-Michel, situés au nord de l'île, non loin des côtes de la Turquie.

 

 

 

 

Le voyage touche à sa fin mais d'autres sites encore méritent le détour : Filerimos, Kalithea, Phalèraki, le parc de Rodini,  Pétaloudes (la vallée des papillons, à voir en juillet-août).

Autres activités pour les amateurs: la plongée sous-marine, nager avec un tuba ou encore une visite à l'aquarium.

On ne peut quitter Rhodes sans évoquer le célèbre "Colosse", statue en bronze due au sculpteur Charès de Lindos qui représentait le dieu Helios (Le soleil). Haute de 32 mètres, elle comptait au nombre des sept merveilles du monde.

Septembre 2006