Lisbonne

la ville aux sept collines.

 

Construite sur sept collines, le long de la rive droite du Tage, au point de rencontre du fleuve et de l'océan, la capitale la plus occidentale de l'Europe est accessible grâce à ses deux ponts qui enjambent la "mer de paille": le pont du 25 avril, modèle réduit du "golden gate" et le gigantesque pont "Vasco de Gama qui culmine à 148 mètres sur 18 kms.

Des maisons blanches aux façades décorées d'azulejos (mosaïques caractéristiques du Portugal), des ruelles étroites où serpentent de vétustes tramways colorés, des places séduisantes et des bars branchés : c'est une ville pleine de contrastes.

 

 

    Pont Vasco de Gama

Façade recouverte d'azulejos

 

Un bon moyen de découvrir la ville : les tramways.  Ces engins font tout le charme de la ville : les nouveaux, au design moderne et les anciens, plus touristiques.

A ne pas manquer, celui de la ligne 28 qui vous emmène dans les vieux quartiers de Va de Graça (à l'est de l'Alfama) à Estrela (au nord-est du Bairro Alto) en passant par l'Alfama, la Baixa et le Chiado.

 

 

Les elevadores (ascenseurs) permettent de monter les rues les plus pentues, sans se fatiguer.

L'elevador de Santa Justa (situé dans le Chiado) vous permet d'accéder à un belvédère  d'où l'on découvre une superbe vue panoramique sur la ville.

 

 

Lisbonne se répartit en deux zones géographiques : le centre-ville (avec Alfama, Baixa, Chiado et Bairro Alto) et le quartier de Bélem.

 

Alfama, à l'est du centre-ville, est le plus vieux quartier populaire de Lisbonne. Dans ces ruelles étroites où serpentent de vétustes tramways,  vous pouvez vous imprégner du fado en passant la soirée dans un des nombreux cafés-concerts.

 

 

De l'Alfama, direction la Baixa,  ville basse. Entourée de collines, elle est le coeur de Lisbonne et le plus grand quartier commercial. 

 

place Rossio

place de Figueira

 

La maison aux pointes

porte de Sintra

 

Le Chiado, zone piétonne entre ville haute et ville basse, regorge de magasins élégants, boutiques de mode et cafés au charme désuet.

 

 

Le Bairro Alto, la ville haute, est un quartier réputé pour ses petits restaurants, ses échopes et ses casas do fado. Au sommet, le château de Saint-Georges domine le quartier de l'Alfama. C'est également le lieu de rencontre des jeunes de la ville et l'un des principaux lieux de loisirs nocturnes. C'est dans ce quatier populaire que commence la nuit de Lisbonne.

 

 

A l'extrémité occidentale de la ville, le quartier de Belem correspond à l'ancien port commercial de Lisbonne. C'est de cet endroit que partaient les caravelles à l'époque des grandes découvertes.

Le monatère de Jeronimos témoigne de la grandeur d'une nation très chrétienne. L'église abrite les sépultures de grands hommes, tel  le naviguateurVasco de Gama.

Non loin, la tour de Bélem marque l'entrée des vaisseaux qui y arrivaient.

Autre témoin :  le monument des découvertes (qui évoque la proue d'un navire) rend hommage à des naviguateurs et découvreurs de la grande époque (Vasco de Gama, Magellan, ...). 

Et enfin, l'hydravion "Santa Cruz" avec lequel Gago Coutinho et Sacadura Cabral ont fait la première traversée de l'atlantique sud.

 

 

La spécialité de Lisbonne : les pastéis de Bélem, petits flans saupoudrés de cassonade et servis chauds. La meilleure pâtisserie qui les fabrique : "L'antigua Confeitaria", rue de Bélem, 84 (Bélem).

 

 

Un coin de verdure au centre de la ville : le parc Edouardo VII avec son jardin tropical.

(cliquer ici)

 

Sur la côte ouest de Lisbonne, Cascais, autrefois petit village de pêcheurs, est aujourd'hui une ville balnéaire très prisée pour un séjour estival.

 

 

Nous poursuivons la route par la côte d'Estoril. Sur les plages de sable fin, nous rencontrons encore de nombreux forts, chargés, autrefois, le protéger les villes.

 

 

Au bout de la route, le cap Roca, la pointe la plus occidentale de l'Europe continentale.

 

 

 

A 40 minutes de Lisbonne, Sintra, un petit coin de paradis. Ne pas manquer une visite au palais national, merveilleuse demeure d'été habitée, autrefois, par les rois du Portugal.

 

 

Une coupole du palais national

La cuisine et son tourne-broche

 

Lisbonne est vraiment une ville où il fait bon vivre.

 

Avril 2007